dehaze shopping_basket

Les meilleures races de chiens affectueux et sociables

Le chien est un animal sociable par nature, il s'adapte donc facilement aux humains. Mais certaines races sont plus adaptées que d'autres aux enfants et à la cohabitation animale. Nous vous expliquons lesquelles.

une jeune fille avec ses deux chiens

Temps de lecture : 14 minutes

A l’arrivée d’un enfant, la question de prendre un chien se pose souvent. La plupart du temps parce que les parents ont eux-mêmes été élevés avec un chien. Ils en gardent un souvenir impérissable et connaissent de fait les bienfaits qu’un chien peut apporter à un enfant. De toute façon, les enfants sont tous ou presque irrésistiblement attirés par les chiens, alors pourquoi ne pas en avoir un à la maison ? Et bien souvent lorsqu’ils grandissent, leur demande devient insistante et la pression grandissante.

De même, lorsqu’on a de l’amour pour un, il n’est pas impossible d’en avoir pour deux. Pourquoi alors ne pas prendre un deuxième chien ? C’est ainsi que l’on peut se retrouver avec l’envie soudaine de choisir un nouveau chien ou un autre animal. L’occasion de lui offrir un compagnon de jeux ou tout simplement pour le plaisir d’avoir plusieurs animaux.

Le chien est un animal sociable et à ce titre il est censé vivre harmonieusement avec ses congénères ou avec d’autres espèces. Mais ce n’est pas si simple, car le chien est également un prédateur. De surcroît, de nombreuses races de chiens sont également des chiens de chasse. Autant dire que tout n’est pas aussi simple qu’il y paraît. Cependant la cohabitation est tout à fait possible, à condition de privilégier certaines races de chiens réputées pour être particulièrement sociables, d’observer les bonnes règles et de ne pas négliger la socialisation du chiot.

La relation entre un chien et un enfant
L’histoire émouvante d’un petit garçon Bo et de son chien Théo qui ont grandi ensemble et qui sont devenus inséparables.

Le chien et les relations avec les enfants

Une famille avec son chien

Choisir un chien : une affaire de famille

Quoiqu’il en soit, choisir d’adopter un chien doit se décider en famille et ne pas être le résultat d’un chantage quotidien exercé par les enfants. Pour votre bien-être et pour celui du chien, il est essentiel de faire ce choix en conscience et en prenant le temps d’en peser les avantages et les contraintes, car il y en a. Quand l’enfant assure son indéfectible engagement quant aux obligations et sa réelle motivation pour avoir un chien, il le pense vraiment.

Pourtant, il n’est pas rare de le voir se lasser, pas de son chien bien sûr mais plutôt des inconvénients qui en découlent comme les sorties, l’entretien du chien, le fait de ramasser les excréments dans le jardin, etc. Il se peut que l’enfant soit digne de ses engagements, mais dans le cas contraire, fatalement il faudra prendre le relais. Et si le choix d’avoir un chien est subi plus qu’il n’est désiré, le temps de la corvée risque de vous paraître long.

De même, il est important que le chien ne fasse pas l’objet d’un cadeau d’anniversaire, de noël ou d’une récompense de passage dans la classe supérieure. D’une part, car le chien est un être vivant et qu’à ce titre il ne s’offre pas, tout simplement. L’occasion d’apprendre à l’enfant qu’un animal doit être respecté en tant que tel. D’autre part, parce que le chien sera un membre de la famille à part entière et non pas la propriété d’un seul, ce qui peut éviter pas mal de soucis dans une fratrie. Enfin, car si le chien fait partie de la famille, l’enfant ne sera pas le seul préposé au bien-être du chien et se lassera moins vite.

Le chien et l’enfant : un lien magique

Petite fille avec son chien

Si vous choisissez d’adopter un chiot ou un chien lorsque votre enfant n’est qu’un nourrisson, ils grandiront ensemble et ils ne seront pas à l’abri de développer une relation extraordinaire. Le bébé sera habitué au chien, ne le craindra pas et inversement.

Si le chien est présent avant la naissance du bébé, il sentira les changements sans en comprendre forcément les enjeux. Il peut se sentir stressé par cette situation qu’il ne comprend pas, mais aucun sentiment de jalousie ne peut expliquer son changement de comportement. Si vous ne le délaissez pas, tout rentrera vite dans l’ordre. Avant l’arrivée du bébé, vous pouvez lui faire entendre un enregistrement des pleurs d’un bébé, brièvement les premières fois, puis plus longuement ensuite. Ainsi il ne sera pas surpris d’entendre pleurer votre bébé lorsqu’il sera là.

Le chien a la réputation méritée d’être un facteur non négligeable de développement psychomoteur du bébé. Et pour cause, dès lors que le bébé sera en capacité de se mouvoir, il n’aura qu’une idée en tête : toucher et interagir avec le chien. Il y a fort à parier que ses premiers pas aillent vers le chien et que certains de ses premiers mots soient pour son animal de compagnie également.

Il faut cependant veiller au comportement du chien et à ne jamais les laisser seuls. Un bébé n’a pas la maîtrise de ses gestes et peut risquer de faire mal au chien. De même, il ne connaît pas les limites et n’est pas en capacité d’interpréter les signes d’impatience. Quant au chien, souvent énergique, il peut bousculer l’enfant sans le vouloir. Mieux vaut être toujours à proximité pour éviter ces petits désagréments et les petits bobos.

Ceci mis à part, en grandissant au contact du chien, l’enfant apprend à prendre en compte un autre être vivant que lui-même. Il apprend aussi à se responsabiliser au travers de toutes les obligations induites par la présence du chien. Il se soucie instinctivement de lui et s’inquiète de son bien-être. Autant de responsabilités qui lui donneront confiance en lui.

L’enfant trouve chez le chien un compagnon fidèle capable de lui offrir une protection sans borne et qui peut se montrer dissuasif au point d’éloigner les intrus. Infatigable joueur, le chien est capable d’amuser des enfants pendant des heures. A l’heure où les activités sportives ont laissé place à la télé, aux consoles de jeux et autres smartphones, la présence d’un chien peut être salutaire. En effet, son besoin de se dépenser physiquement offre à l’enfant l’occasion de bouger davantage. De plus, les balades, les jeux ou les activités sportives sont prétextes à renforcer leur relation.

Confident sans pareil, le chien écoutera chaque chagrin, chaque doléance, chaque colère sans jamais n’en dire mot. Il est source de câlins et de tendresse. Le chien a l’extraordinaire pouvoir de transformer les pleurs en rires presque instantanément. On dit de lui que c’est le meilleur ami de l’homme, il est aussi indéniablement le meilleur ami de l’enfant.

Bref, la relation chien enfant n’offre que des bienfaits autant pour l’enfant que pour le chien qui trouve lui aussi un compagnon exceptionnel.

Le chiot et la cohabitation animale
Un jeune chiot arrive dans un foyer ayant déjà un chat, un lapin et des poules. Il sème la terreur parmi les habitants. Vous trouverez dans cette vidéo les conseils du Dr Laetitia Barlerin, vétérinaire, pour avoir les gestes utiles à une cohabitation animale réussie.

Le chien et la cohabitation animale

Un chien, un chat et un lapin

La cohabitation animale ne peut être réussie sans une socialisation du chiot. Mais qu’est donc la socialisation ? Comment socialiser un chiot ? La socialisation se situe entre les 3 semaines et les 3 mois du chiot. La socialisation est de la responsabilité de la chienne mais également de l’éleveur.

En effet, pendant cette période la chienne va apprendre à son chiot les codes et comportements liés à l’espèce. Elle lui apprendra également la communication et l’interaction avec ses congénères et aussi les limites à ne pas dépasser.

Le rôle de l’éleveur est tout aussi important car c’est à lui que revient la lourde responsabilité d’enseigner tout le reste au chiot. Le fait de s’intégrer à ses congénères adultes et d’apprendre à respecter la hiérarchie établie.

Il est important également que le chiot rencontre des humains autres que l’éleveur lui-même : des enfants, des adultes et des personnes âgées. De même qu’il devra être confronté à d’autres animaux, les chats, les lapins par exemple. Il faut rappeler que le chien est un prédateur programmé instinctivement à identifier un animal qui court comme une proie potentielle. S’il côtoie d’autres animaux tôt dans son enfance, il pourra interagir avec eux sans les assimiler à des proies.

L’éleveur devra aussi habituer le chiot à évoluer dans des endroits autres que le foyer ou chez le vétérinaire, afin qu’il n’ait aucune appréhension. Bref, le travail de l’éleveur consiste à anticiper toutes les situations auxquelles le chien pourra être confronté afin de l’y préparer.

Enfin, socialiser son chien offre aussi un autre avantage non négligeable. Lorsque l’on parle du chien et de la cohabitation animale, on pense immédiatement à la vie au sein d’un foyer. Pourtant, le chien est amené à rencontrer d’autres animaux comme ses congénères ou des chats lors de ses sorties ou de ses balades. Un chien qui attaque un autre chien, un chien dominant avec les autres chiens, un chien agressif avec les autres chiens, ou pire une bagarre sont autant de situations stressantes. En cela, socialiser son chien est important.

Le chien et la cohabitation animale : les différentes compatibilités

Deux chiens jouent

Rappelons tout d’abord que le chien est un animal sociable, instinctivement fait pour la vie en meute. Toutefois, la cohabitation animale n’est pas toujours de tout repos et peut provoquer des tensions plus ou moins gérables et surtout gênantes pour la vie de foyer. Aussi, un maître averti en valant deux, nous vous faisons un récapitulatif des compatibilités et des bons gestes à adopter pour une cohabitation réussie.

La cohabitation entre deux chiens

Au vu de ce que nous avons décrit précédemment, la cohabitation entre deux chiens est tout à fait possible. Cela dit, différentes compatibilités rendent la cohabitation plus ou moins harmonieuse.

Par exemple, la cohabitation entre deux chiens mâles peut être compliquée. Cela s’explique par le fait que deux mâles ensemble se montreront dominants et territoriaux. Une bonne solution peut être de faire castrer les deux mâles. La cohabitation entre deux femelles paraît moins problématique, même si en réalité cela peut également entraîner quelques frictions.

C’est la cohabitation entre un mâle et une femelle qui semble être la plus à même d’être une réussite. La femelle saura faire connaître les limites à un mâle trop entreprenant. Stériliser une chienne peut lui offrir la tranquillité, quant à la stérilisation du chien, elle est tout à fait possible aussi.

Quoi qu’il en soit, il faudra veiller à avoir les bons gestes lors des présentations. En effet, une présentation réussie a toutes les chances d’aboutir sur une cohabitation harmonieuse. Dans le cas contraire, la cohabitation n’est pas impossible mais ce sera plus compliqué au moins dans les premiers temps.

Le premier conseil que l’on peut donner est de présenter les deux chiens sur un terrain neutre si possible, à l’extérieur de préférence, un jardin avoisinant ou un parc par exemple. Ainsi, le chien de la maison ne se sentira pas envahi et le nouveau chien sera plus à l’aise et moins peureux.

Il est important de ne pas maintenir les deux chiens en laisse pour leur laisser la liberté de ne pas interagir. Même si ce n’est pas la situation attendue, c’est toujours mieux qu’une confrontation en force. Quoiqu’il arrive, ne grondez pas ni ne punissez, mais récompensez plutôt les comportements positifs. Vous pouvez par exemple donner une friandise aux deux chiens lorsqu’ils réussissent à interagir sans démonstration de force. Ne privilégiez jamais un chien par rapport à l’autre pour ne pas que l’un des deux ne se sente délaissé. Ainsi les deux chiens associeront leurs rencontres à des situations positives.

La cohabitation chien chat

Pour vos animaux, “s’entendre comme chien et chat” n’est pas une fatalité. Mais certaines règles doivent être respectées pour faciliter l’entente et ménager les susceptibilités. C’est même plus une question d’instinct que de susceptibilité. Le chat est territorial et verra d’un mauvais œil l’arrivée d’un intrus dans son foyer. Et si le chien est le premier arrivé, le chat verra d’un mauvais œil le fait qu’un intrus soit déjà sur son territoire ! L’instinct du chat rend fatalement la cohabitation chien chat difficile.

Ainsi, que le chat soit le premier dans les lieux ou qu’il soit nouveau dans le foyer du chien, ça ne fait pas beaucoup de différences. Les présentations devront se dérouler de la même façon. Le chat et le chien devront dans un premier temps s’accoutumer aux nouvelles odeurs respectives sans se voir et encore moins se rencontrer.

Lorsque vous jugez que le moment de les faire se rencontrer est arrivé, il est préférable de tenir le chien en laisse tandis que le chat pourra évoluer librement. En effet, si le chat est contraint, la rencontre se passera forcément mal. Il est impératif qu’il puisse s’enfuir s’il en éprouve le besoin. Le chien est tenu en laisse pour freiner son enthousiasme.

Chien et chat doivent apprendre et comprendre le comportement de l’autre. En effet, un même comportement chez un chat et un chien ne veut pas dire la même chose. A titre d’exemple, un chien qui remue la queue exprime son contentement, un chat qui remue la queue manifeste son agacement. Un chien sur le dos est en position de soumission, tandis qu’un chat sur le dos peut être sur le point d’attaquer, etc. De même, il est essentiel que le chat apprenne à ne pas courir lorsqu’il passe à proximité du chien, ceci pour ne pas éveiller ses instincts de prédation. Le chien quant à lui devra apprendre à interpréter les premiers signes d’agacement du chat sous peine de se prendre un bon coup de griffe sur la truffe.

Afin de maximiser les chances de réussir la rencontre et donc la cohabitation chien chat, il faut détourner l’attention du chat en le faisant jouer. De la même façon, si le chien est distrait, il sera moins tenté de fondre sur le chat. D’une façon générale, le chat fuira le chien, tandis que le chien sera irrésistiblement attiré par le chat. Il est impératif que le chien soit très obéissant et cesse d’importuner le chat dès que vous lui en donnez l’ordre. Comme pour la rencontre entre deux chiens, vous pouvez encouragez les comportements positifs en donnant à chacun des récompenses sous forme de friandises.

Enfin, pour donner toutes les chances de réussite à une cohabitation chien chat, il est important que le chat ait un territoire bien délimité, interdit au chien. Ce peut être un endroit à l’étage de la maison ou bien des étagères en hauteur où le chat peut se réfugier à l’abri du chien. Les gamelles de l’un et l’autre doivent être bien différenciées pour éviter toute querelle inutile.

Le chien idéal pour les enfants et la cohabitation animale

Chien Cane Corso

Tout comme l’apparence et la morphologie, on retrouve chez les chiens des caractéristiques comportementales propres à chaque race. Un travail méticuleux d’élevage et de sélection effectué par les éleveurs canins. Ce qui explique en partie le prix d’un chien de race. Ainsi, le caractère des chiens est différent d’une race à l’autre et il peut être important de s’y arrêter. Quelles sont les races de chiens joueurs ? Quelles sont les races de chiens affectueux ? Autant de questions que l’on peut se poser avant de choisir la race du futur chien.

Le Berger allemand

Même si on ne pense pas à eux dans un premier temps, certains chiens cumulent pourtant les qualités exceptionnelles pour vivre avec des enfants. C’est le cas du Berger allemand qui est un chien de compagnie extraordinaire. Docile et intelligent, le Berger allemand est un chien gentil et facile à dresser.

C’est un chien sportif et endurant idéal pour faire des activités sportives avec les enfants. D’autant qu’il les adore et se montre non seulement affectueux mais c’est également un chien protecteur. Un véritable animal de compagnie attentif et rassurant.

En revanche, c’est n’est pas le candidat idéal pour la cohabitation animale. Toutefois s’il a été mis au contact de ses congénères et d’autres animaux pendant la période de socialisation, nul doute qu’il saura se montrer conciliant. Son tempérament docile et son intelligence le rendent très facile à éduquer.

Le Berger australien

Le Berger australien a séduit bon nombre de familles françaises. Il a toutes les qualités pour plaire : c’est un chien gentil, curieux, affectueux, et très joueur avec les enfants. Son tempérament inné de gardien le fait veiller naturellement sur sa famille.

De son passé de chien de berger il a gardé une grande énergie, aussi il faut veiller à ce qu’il se dépense régulièrement, condition sine qua none à son bien-être physique et psychologique, car c’est un chien sportif. Le caractère facétieux du Berger australien lui permet de cohabiter avec d’autres animaux sans problème.

Le Boxer

Vous voulez de l’amour, de la joie de vivre dans la maison et de la sécurité ? Aucun doute, le boxer est l’animal de compagnie idéal pour vos enfants. Il est proportionnellement aussi affectueux qu’il est actif. Et ce n’est pas peu dire, avec le boxer, ça bouge et il est toujours partant pour les balades, le sport, et les jeux interminables.

C’est un chien gentil avec les enfants qui se montre particulièrement attentif, vigilant et très dissuasif envers les intrus. Il aime les animaux à condition d’avoir été convenablement socialisé et que ceux-ci soient toujours prêts pour de folles parties de jeux !

Le Cane Corso

Le Cane Corso n’est pas du tout ce qu’il semble être. C’est un molosse, un grand chien, c’est indéniable et aussi un excellent chien de garde. Mais il est également un chien de compagnie adorable avec les enfants et les autres animaux. C’est un chien doux, attentionné, affectueux et protecteur. C’est un chien facile à éduquer car il est équilibré et se montre docile. En revanche, tout comme le Boxer et le Berger australien, il a besoin de se dépenser pour se sentir bien.

Bien sûr, pour tous ces grands chiens, il est fortement conseillé de vivre en maison avec jardin. D’une part, pour des raisons évidentes de place et d’autre part car bien que chiens de compagnie, ils sont avant tout des chiens de travail, tous taillés pour l’effort et ont un besoin impérieux de se dépenser dans un jardin entre les longues promenades.

Le Cavalier King Charles

Certains chiens de petite taille sont également d’excellents candidats pour devenir le meilleur ami de votre enfant. Et chose intéressante, ils se plaisent tous en appartement, à condition que les sorties soient régulières et quotidiennes. Mais en réalité, être en compagnie de leur famille est ce qu’ils préfèrent avant tout.

Le Cavalier King Charles par exemple est un petit chien affectueux, amical et doux. Ce chien de race possède une joie de vivre attendrissante et son tempérament joueur plaît aux enfants. Le Cavalier King Charles est un chien calme, un chien sans agressivité, sociable, y compris avec les animaux. Il a besoin d’être entouré et peut souffrir de la solitude. C’est un chien intelligent et obéissant, il est très facile à éduquer.

Le Boston terrier

Le Boston terrier est très attaché à son maître, extrêmement bienveillant et joueur avec les enfants. C’est un chien sociable, très affectueux qui a besoin de la présence de sa famille à laquelle il est véritablement dévoué. Bien que vif, dynamique et joyeux, il est capable de se calmer très facilement. Il n’est pas difficile à éduquer car il se montre très attentif. Avec une éducation précoce, douce et ferme à la fois, le Boston Terrier devient un excellent chien de compagnie qui apprécie également la présence d’autres animaux.

Le Bouledogue français

Il n’est pas rare de confondre le Bouledogue français avec le Boston Terrier, ce sont pourtant deux races de chien bien distinctes. Pourtant ils ont beaucoup en commun. Le Bouledogue français est extrêmement affectueux et a besoin d’être tout près de son maître. D’humeur toujours joviale et enjoué, il fait facilement le pitre pour amuser les enfants avec qui il s’entend très bien.

En revanche, il se montre moins sportif et doit recevoir une éducation précoce et appropriée car il peut se montrer quelque peu désobéissant. Mais son tempérament doux et joueur lui fait apprécier les parties de jeux avec ses congénères et les autres animaux.

Ces races de chiens sont réputées pour être particulièrement adaptées et font le bonheur des familles avec enfants et/ou animaux qui les choisissent. Bien entendu, il vous faudra dresser votre chien et éduquer votre enfant pour qu’ils se respectent mutuellement. Autrement dit, le chien, souvent dynamique et expressif, devra apprendre à canaliser son énergie et s’appliquer à prendre en compte le gabarit de l’enfant. L’enfant quant à lui devra prendre garde à ne pas faire de mal à son animal de compagnie, en lui tirant les oreilles par exemple. Par ailleurs, il est important de toujours vacciner, vermifuger et déparasiter votre chien de compagnie, à fortiori lorsqu’il vit en présence d’enfants ou d’autres animaux.

D’autres races de chiens font également de très bons chiens de compagnie pour les familles. Mais si vous étiez déjà séduit par une des races précédemment citées, alors n’hésitez plus. Et si vous avez encore besoin d’un petit coup de pouce pour finir de vous convaincre, faites le test « Quelle race de chien est faite pour vous ?».