Comment savoir si un chat ou chien est pucé ?

Vous avez trouvé un chien ou vous pensez recueillir un chat ? Il est important de vérifier si l'animal a un propriétaire avant de prendre une décision définitive (vais-je le confier à un refuge ? vais-je l'adopter ?). Pour cela il est nécessaire de vous assurer si l'animal est identifié par une puce électronique. Voici la marche à suivre.

Temps de lecture : 5 min

Il n’arrive pas souvent que l’on se demande comment savoir si un chien ou un chat est pucé. Sauf lorsque l’on se retrouve confronté à un animal domestique désorienté avec les yeux qui implorent notre aide. Difficile pour ne pas dire impossible de rester de marbre.

Pourtant aussi honorable soit-il, le geste de recueillir un animal perdu implique de prendre soin de lui dans un premier temps, puis de faire des recherches pour retrouver son maître. Mais alors comment procéder pour savoir si un animal domestique est pucé ? Et surtout dans quel but ?

Guide pour reconnaître un animal pucé ! [vidéo]

Dans cette vidéo, nous vous expliquons les étapes à suivre si vous trouvez un animal errant que vous désirez recueillir. En effet, avant d'adopter un animal venant de la rue, il est important de s'assurer qu'il n'ait pas déjà un propriétaire. Pour cela, il faut donc vérifier si l'animal est pucé. Pour ce faire, vous pouvez vous rendre dans plusieurs organismes comme un vétérinaire, la police, la gendarmerie, la fourrière, la mairie ou un refuge pour animal.

SOMMAIRE

Pourquoi vérifier l’identité d’un chat ou d’un chien ?

Si on a trouvé un animal de compagnie

Un animal de compagnie perdu qui erre dans les rues est en danger mais peut également être un danger pour les autres. Effrayé et désorienté, il peut avoir des réactions impulsives pour échapper à une situation qui lui fait peur et être à l’origine d’un accident. Lorsque cela est possible, il est préférable de le recueillir pour le mettre en sûreté. Mais dès qu’il est en sécurité, il faut alors commencer les démarches pour retrouver son maître. C’est en cela que la recherche d’identité du chat ou du chien est importante.

Si on recueille un animal domestique

Il peut aussi arriver de croiser souvent le même animal domestique dans le quartier ou même qu’il vienne se réfugier dans le jardin pour des raisons que l’on ignore. On commence par lui donner à manger et à force de temps il est possible que l’on s’attache à lui et que l’on veuille le recueillir. Mais avant toute chose, il est important de contrôler qu’il n’est pas identifié et qu’il n’appartient à personne sous peine d’avoir des problèmes avec un voisin mécontent. Une simple visite chez un vétérinaire indépendant ou dans une clinique vétérinaire suffit à vérifier s’il possède une puce électronique chien ou chat.

Comment savoir si un chien ou un chat possède une puce d’identification ?

C’est le plus souvent vers le vétérinaire qu’il convient de se tourner. En effet, ce professionnel en mesure de vérifier si l’animal domestique est identifié. Mais en réalité, les services de la fourrière communale, de la police municipale, de la gendarmerie ou même les refuges pour animaux peuvent être équipés d’un lecteur de puce.

Le lecteur de puce passé sur l’encolure gauche de l’animal scanne la puce électronique chat ou chien et révèle le numéro d’identification unique de l’animal. Le numéro d’identification chat ou chien est alors rentré dans la base de données de l’i-CAD afin de prendre connaissance des coordonnées du propriétaire. Les informations contenues dans ce fichier étant confidentielles, c’est le vétérinaire ou l’i-cad qui se chargent de prévenir le propriétaire que son chien ou son chat a été retrouvé.

Bien entendu, si le lecteur de puce n’indique rien et que le chien ou le chat n’a aucun tatouage, c’est qu’il ne possède pas d’identité. La recherche de son propriétaire risque alors d’être plus compliquée.

Qu’est-ce que l’identification de l’animal de compagnie ?

L’identification : plus qu’une obligation, une protection

L’obligation légale de faire pucer les chiens de plus de 4 mois et le chat de plus de 7 mois a un but bien précis. L’objectif est tout simplement de pouvoir les recenser dans une immense base de données nationale gérée par l’i-CAD. C’est ce que l’on appelle le fichier national d'identité des carnivores domestiques. La finalité n’est pas de contraindre les maîtres mais bien de protéger les animaux, leurs propriétaires et la population.

Car l'identification chat ou chien est l’un des supports les plus importants pour aider un animal de compagnie à retrouver son maître et vice-versa. Par ailleurs, la localisation d’un groupe d’animaux impliqués dans une crise sanitaire pouvant être dangereuse pour la population humaine ne serait pas possible sans elle. Enfin, comment lutter contre le trafic ou bien l’abandon s’il n’y a pas de moyen d’identifier les animaux ni même de chiffrer le plus exactement possible leur population ?

Mais l’identification chien ou chat n’est pas qu’une obligation légale. Elle relève également du devoir moral car faire identifier son chien ou à son chat c’est aussi le protéger et donc prendre conscience des responsabilités que cela implique. En cas de perte ou de fugue, l’identification de l’animal de compagnie offre en moyenne 40 % de chances en plus de le retrouver. Dans le cas contraire, autant chercher une aiguille dans une meule de foin car les chances de le retrouver sont très minces.

Une aide au recours en cas de vol ou de litige

L’animal de compagnie peut être source de convoitise pour des voisins ou des personnes sans scrupules. C’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit d’un animal domestique racé. Un chien ou un chat de race coûte cher. Ainsi, il peut être volé par une personne désireuse d’adopter un animal de compagnie de race à moindres coûts afin d’en retirer quelques bénéfices.

Lorsque l’animal est pucé, il a donc un propriétaire officiel. Si le propriétaire constate le vol ou est en mesure d’en désigner l’auteur, il lui est tout à fait possible de prouver que le chat ou le chien lui appartient et d’en référer aux autorités. En effet, le propriétaire est détenteur de la carte d’identification chien ou chat qui correspond au numéro d’identification de son animal qui lui-même renferme les coordonnées du maître. Le nouveau possesseur illégitime de l'animal de compagnie n’aura d’autres choix que de le rendre à son véritable propriétaire.

Un rempart contre l’euthanasie

Le rôle de la fourrière animale est très mal perçu. Elle ramasserait les animaux trouvés sur la commune et les ferait automatiquement euthanasier. Ce n’est pas tout à fait exact, même si cela peut s’avérer vrai dans certains cas. Par exemple, lorsqu’un animal de compagnie fugueur ou perdu, pris en charge par les services de la fourrière est trop blessé pour survivre.

Mais ce qu’il faut savoir en revanche, c’est que dans un département indemne de rage, si l’animal domestique est identifié, le propriétaire est prévenu et dispose d’un délai légal de 8 jours pour venir récupérer son animal. En revanche, le chien ou le chat non identifié et a fortiori non vacciné sera systématiquement euthanasié s’il vit dans un département infecté par la rage et ce, même si en réalité il avait un propriétaire non officiel.

La découverte d’identité d’un chat ou d’un chien est le plus souvent motivée par la recherche de son propriétaire afin de le lui restituer. Mais il arrive aussi qu’il s’agisse seulement d’une envie d’adopter un animal domestique visiblement livré à lui-même.

Dans tous les cas, une visite chez un vétérinaire permet de vérifier rapidement si l’animal possède une puce sous-cutanée et donc un propriétaire pour entamer ensuite des démarches de recherches ou d'adoption.

Pensez à tester vos connaissances à l'aide de notre quizz !

Ce site utilise certains cookies, mais sans abus. Principalement pour suivre les statistiques de visites, et les ventes liées à la publicité.