Elle a le vent en poupe ! Faire cohabiter sous le même toit différentes générations, c’est le principe de la colocation intergénérationnelle. Une solution enrichissante et sécuritaire pour les seniors, mais aussi les plus jeunes !

Plusieurs problèmes, une solution

Pas évident pour les jeunes (étudiants, jeunes actifs) de trouver un logement décent. Entre la surcharge des résidences étudiantes et les tarifs prohibitifs du marché de l’immobilier, il y a de quoi jouer les « Tanguy » dans sa chambre d’enfant jusqu’à un âge avancé… oui mais voilà : cela peut être un frein à la poursuite d’études !

Pour les seniors, lorsque les premiers soucis liés à l’âge se font sentir (accidents, maladies, solitude…), on n’a pas pour autant forcément envie de quitter le confort de son foyer, ni les moyens d’avoir une personne à domicile pour nous tenir compagnie… Et pour la famille, malgré les dispositifs de sécurité comme le traceur GPS Weenect Senior, la situation n’est pas des plus tranquillisante.

une senior et une jeune faisant la cuisine

Une solution ? La colocation intergénérationnelle ! Pour un tarif réduit et/ou quelques contreparties, un ou plusieurs jeunes viennent partager le logement d’une personne âgée. Echanges, présence, services, cette forme de cohabitation ne manque pas d’avantages.

Les conditions d’une colocation intergénérationnelle réussie

  • Côté étudiant

Venir habiter chez une personne âgée va vous permettre, un pour un tarif très modique, d’habiter une chambre au cœur d’un foyer parfois situé réellement à deux pas de votre lieu d’étude ou de travail, ou encore dans des quartiers recherchés. En contrepartie de votre logement, vous devrez réaliser un certain nombre de tâches du quotidien : faire des courses, cuisiner ou encore participer au ménage. Vous éviterez de prendre l’endroit pour un hôtel, préviendrez quand vous rentrerez tard (ou pas du tout) et n’organiserez pas de soirées dans le salon…

    une senior et une jeune en colocation intergénérationnelle

  • Côté senior

Soyez ouvert ! Votre colocataire peut vous apporter beaucoup mais vous ne devez pas attendre de lui qu’il soit entièrement à votre service. Par exemple, il ne réalisera pas de soins médicaux. Vous devrez également vous montrer tolérant… Dans une certaine mesure ! N’hésitez pas à être à l’origine des échanges en proposant au jeune de lui apprendre des choses : langue étrangère, cuisine, jardinage… ; en retour, il vous initiera peut-être aux nouvelles technologies ou à la musique ! La réussite de votre colocation repose sur des efforts mutuels.

Attention : cette forme de colocation n’autorise pas le versement d’aides type APL.

Des solutions alternatives

Devant le succès croissant rencontré par la colocation intergénérationnelle, de nouvelles formes d’habitats sont en plein développement actuellement. Ainsi, des associations comme Habitat et Humanisme proposent des logements sociaux en cohabitation entre plusieurs générations et modèles familiaux : étudiants, familles monoparentales, personnes âgées seules… Des espaces communs sont pensés pour les échanges et la vie en collectivité : cuisine, jardin…  Dans le même temps, l’intimité de chacun est respectée avec lieux d’habitation indépendants.

un senior et une jeune jouant aux jeux videos

La solidarité générationnelle serait-elle l’avenir du logement dans les grandes villes ? En tout cas, elle répond à plusieurs problématiques d’aujourd’hui : difficultés de logement des jeunes, solitude des personnes âgées…