Les jours rallongent, et nous sortons progressivement de l’hiver. Avec les premiers beaux jours, vos enfants ont envie de liberté, et on les comprend ! Comment les laisser profiter de leur temps libre en toute sérénité ?

Enfants et liberté : un âge pour tout !

« Je peux aller chez Paul ? »
« On peut aller faire du vélo avec Elsa et Alice ? »
« Tu peux me laisser aller au judo tout seul ? Il fait jour plus tard ! »
Tôt ou tard, ces questions arrivent et il vous devient de plus en plus difficile de donner votre réponse fétiche : « Tu es trop jeune, on verra plus tard/l’année prochaine/après ton anniversaire. » !
A chaque parent sa sensibilité à ce sujet, mais pédopsychiatres et spécialistes de l’enfance s’accordent à dire que c’est à partir de 10 ans environ que les enfants peuvent commencer à évoluer de façon autonome, sur des trajets relativement courts, connus, ou encore dans des zones pas trop étendues et bien délimitées. En ville ou à la campagne, il y a assez peu de différence : les dangers sont connus depuis longtemps (circulation, état de la voirie, risques naturels, comportements des étrangers…). Mais bien évidemment, ce n’est pas pour autant que votre enfant est à l’abri d’un problème…
L’autre frein à la prise de liberté est à retrouver… dans la tête des parents ! Votre bébé a bien grandi : depuis combien de temps ne vous tient-il plus la main dans la rue, va-t-il tout seul chez ses grands-parents qui habitent à 800 mètres, va-t-il chercher le pain « comme un grand » ? Le surprotéger, c’est courir le risque de lui faire croire que le monde extérieur est dangereux, sans compter que rapidement, il se rendra compte que ses copains ne sont pas logés à la même enseigne… L’envie de liberté est universelle !

Quelle liberté pour les enfants ?

Les jours qui rallongent sont l’occasion de lui permettre de tester son autonomie, mais aussi sa capacité à respecter les règles. L’équipement n°1 reste la montre : il est indispensable que l’enfant puisse consulter l’heure. S’il souhaite partir en balade ou jouer avec ses camarades, fixez un horaire auquel il devra absolument être rentré. Ne craignez pas d’être un peu strict en cas de retard : votre « presque grand » doit comprendre qu’en méritant la confiance que vous lui accordez, il obtiendra davantage de liberté…
Pour les trajets (club de sport, domicile d’un copain…), définissez avec lui l’itinéraire à suivre : sécurisez le chemin en optant pour des rues éclairées, si possible avec des commerçants, c’est plus rassurant pour lui comme pour vous !
Encore inquiet à l’idée de le lâcher ? Accordez-lui le droit d’aller jouer dans la cour de l’immeuble, ou dans un parc à proximité : vous pouvez ainsi le surveiller du coin de l’œil en toute discrétion (si vous y arrivez) et idéalement l’équiper d’une balise GPS Weenect Kids qui lui permettra de vous appeler directement en cas de problème. De petites sorties à proximité vous permettra de vous rendre compte de son comportement hors de votre vue. C’est aussi une bonne option si vous craignez l’effet de groupe et que votre enfant est plutôt influençable.

Un jour ou l’autre, il faut bien couper le cordon ! Derrière cette évidence se cache une réalité : l’enfant apprend petit à petit à se détacher de vous et à vivre sa vie de façon autonome. Accompagnez-le en l’équipant d’un traceur GPS Weenect Kid, une parfaite alternative au téléphone mobile qu’il est encore un peu jeune pour posséder ! Vous pouvez ainsi sereinement le laisser s’envoler vers de nouvelles aventures…