Le soleil se couche de plus en plus tard, les beaux jours sont de retour, c’est la dernière ligne droite avant les vacances d’été et votre enfant a bien grandit durant cette année scolaire… bref, tous les éléments sont réunis pour lui laisser prendre un peu plus d’autonomie et effectuer ses premiers trajets seul !

Premiers trajets seuls : les bonnes conditions

Evidemment, le fait qu’il fasse jour plus tard est sécurisant ; et les conditions météo printanières incitent elles aussi à l’insouciance… Attention cependant ! Donner à votre enfant une certaine autonomie dans l’espace public nécessite tout de même de réunir un peu plus de critères.

  •  L’âge et le comportement de l’enfant
    Bien sûr, un trajet domicile-école comportant une ou plusieurs rues passantes à traverser ne peut raisonnablement s’envisager avant l’âge de 10 ans minimum. Toutefois, plus encore que son âge, c’est la maturité de votre enfant qui est à prendre en compte. Si le trajet en question est sûr, sans intersections ou, à la rigueur, avec un passage piéton sécurisé et que votre enfant a la tête sur les épaules, vous pouvez envisager de lui laisser faire ses premiers trajets un peu plus tôt : dès 9 ans pour les plus sérieux ! Pour les grands rêveurs, ce sera un peu plus tard…
  •  La nature du trajet
    Le trajet domicile-école reste le plus courant. Si l’établissement est accessible sans rue à traverser, il sera facile d’autonomiser votre enfant. Mais s’il y a des intersections, cela se complique : l’idéal est un passage protégé par un feu, avec, en plus, la présence d’un agent de la municipalité. Cela sécurise la traversée, tout en apprenant à votre enfant à respecter le code de la route. En l’absence de sécurisation, il n’est pas recommandé de laisser un petit traverser une rue passante et non sécurisée avant au moins 10 ou 11 ans : tout simplement pour qu’il soit suffisamment grand en taille pour être
    bien vu !

Premiers trajets seul : comment procéder ?

Accompagnez votre enfant comme d’habitude vers l’école ; mettez-vous d’accord avec lui : vous allez el laisser finir le trajet seul, d’abord après avoir traversé toutes les rues. Au fur et à mesure, vous le laisserez de plus en plus loin du point d’arrivée, jusqu’à le laisser faire le trajet seul en intégralité.

Objectif : être autonome en fin d‘année !

Pour le trajet de retour, pas le choix : vous aurez du mal à procéder comme à l’aller ! Encourager votre enfant à rentrer avec des camarades du quartier : en groupe, c’est plus sûr ! Attention : renseignez-vous auprès de l’école, certaines n’autorisent pas les enfants à partir seuls avant un certain âge.
Enfin, proposez à votre enfant un traceur GPS Weenect Kids : il vous permettra de connaître avec précision le trajet emprunté. Sécurisant, il vous permettra de donner à votre petit plus d’autonomie si vous constatez que tout se passe bien sur le chemin de l’école.
Profitez des beaux jours pour autonomiser votre enfant ! Les plus jeunes sont souvent demandeurs de plus de liberté : permettez-leur de vivre leur vie le temps d’un trajet, c’est la première marche vers l’indépendance…