Il grimpe ! Il saute ! Il court et il escalade ! Bref : votre enfant est un véritable casse-cou qui n’arrête pas une minute. Comment lui permettre de s’épanouir en toute sécurité ?

apprendre les limites à un enfant casse-cou

Des limites adaptées

Être casse-cou, c’est inné ! C’est le tempérament de votre enfant : dès le plus jeune âge, il aime se fourrer dans des situations que vous jugez dangereuses… Il apprécie avant tout la découverte et les sensations fortes. Et non, il ne s’amuse pas à se mettre en danger pour vous faire réagir : c’est tout simplement dans sa nature.

apprendre les limites à un enfant casse-cou

Curieux et aventureux, l’enfant casse-cou commence tout petit à explorer le monde qui l’entoure sans (apparente) notion de peur ou de danger. Ces perceptions arriveront naturellement vers l’âge de 6 ans. Auparavant, c’est à vous de lui inculquer des limites.

  • Il ne lit pas encore : fabriquez vos propres étiquettes illustrées à apposer aux endroits « sensibles » de la maison. On n’ouvre pas la porte du four, on n’ouvre pas les tiroirs pour les escalader, etc. Investissez également dans quelques accessoires de sécurité basiques comme les bloque-portes et fenêtres qui éviteront les accidents.
  • En grandissant, sachez faire le tri entre ce que vous tolérerez et ce que vous n’acceptez pas. En gros, apprenez à prendre sur vous ! Refusez la facilité de tout lui interdire au prétexte de sa sécurité mais soyez en revanche inflexible sur quelques règles qui vous semblent incontournables. On ne traverse pas le rue sans surveillance, on ne se penche pas à la fenêtre ou au balcon, on porte toujours des protections en vélo ou rollers…

apprendre les limites à un enfant casse-cou

L’aider à se défouler

L’enfant casse-cou et expérimentateur ne manque pas d’énergie ! Les accidents arrivent parfois à cause d’un trop-plein. Votre aventurier s’ennuie, et pour lui, le meilleur moyen de se distraire est encore de rechercher les sensations fortes… Faites-le se dépenser dans un cadre sécurisé.

  • Tous les sports défoulent; toutefois, les petits casse-cou présentent souvent un goût pour des disciplines comme les arts martiaux, les sports de combat ou encore les arts du cirque. Des passe-temps idéaux car alliant une vraie dépense physique, la découverte de nouvelles sensation mais aussi et surtout un cadre strict garantissant sécurité et respect de valeurs positives.

apprendre les limites à un enfant casse-cou

  • Au quotidien, dès que vous le jugerez capable d’être relativement autonome, autorisez-le à se dépenser sans vous. Parties de foot au parc, balades en vélo ou en roller dans le quartier… Équipez-le d’un traceur GPS Weenect en lui assignant une zone dont il ne devra pas sortir. D’une part, cela canalisera un peu son énergie en le forçant à être attentif à une limite, et cela vous rassurera d’autre part car en cas de problème, il peut vous joindre…

apprendre les limites à un enfant casse-cou

Votre casse-cou n’est pas seulement une « tête brûlée » prête à tout. C’est également un enfant impatient de découvrir le monde qui l’entoure. Une qualité à ne pas perdre de vue. Au-delà des bleus et des bosses qu’occasionnent ses mésaventures, son enthousiasme et sa façon de croquer la vie à pleines dents sont ce qui le caractérisent. Une chance !

Auteur : Weenect

Weenect, leader de la géolocalisation familiale, propose une gamme de traceurs GPS pour les différents membres de la famille : les enfants, les seniors, les chiens et chats. Ce blog a vocation à aider les familles dans leur vie quotidienne.