Et si les relations entre les grands-parents et leurs petits-enfants pouvaient favoriser l’autonomie de chacun ? Comment instaurer des rapports enrichissants entre les générations ?

Papy, Mamie et l’autonomie

Les grands-parents français se classent plutôt bien au niveau de l’investissement auprès de leurs petits-enfants : on estime à 48 %* le nombre de seniors qui s’occupent de leur descendance au moins une fois par mois et 23 %* qui jouent les baby-sitters chaque semaine.

Les grands-parents d’aujourd’hui, issus de la génération du « baby boom » de l’après-guerre, sont globalement plus jeunes qu’il y a quelques années ; nombre d’entre eux sont donc encore très actifs au quotidien ! On n’en est plus aux papys et mamies-gâteaux… Sportifs, connectés et sans cesse en mouvement, ces grands-parents-là peuvent être de précieux auxiliaires à la prise d’autonomie de votre enfant. En embarquant vos enfants en voyage ou en randonnée, au camping ou en croisière, ils sont davantage capables que les générations précédentes de leurs ouvrir de nouveaux horizons !

Cette relation nouvelle permet aussi aux seniors d’assurer leur propre autonomie ; bien que plus actifs que leurs propres parents, ils ne sont pas moins soumis aux aléas du vieillissement. Un rapport proche avec leurs petits-enfants, initié alors qu’ils étaient encore en pleine possession de leurs moyens, favorisera une proximité et davantage d’entraide entre les générations. Bref, les petits comme les grands ont tout à y gagner !

Pour que tout se passe bien

Les grands-parents de votre enfant se proposent de le prendre pour des vacances « qui bougent » : voyage à l’étranger, itinérance, camping… Une expérience à partager en famille qui peut faire naître des craintes côté parental : et si Junior venait à réclamer papa et maman ou à s’ennuyer ; et si Papy et Mamie fatiguaient ou avaient un accident… Bien entendu, le remède à ces angoisses passe d’abord par une discussion ouverte : faites-leur part de vos craintes et sachez aussi entendre leurs arguments. Pour sécuriser tout le monde, proposez d’équiper enfants et grands parents de traceurs GPS Weenect, surtout si le périple se déroule dans la nature : sans entraver l’autonomie de chacun, ils permettront à tous d’avoir l’esprit tranquille.

Autre situation : vos parents ont vieilli, ils ne sont plus aussi actifs et en forme. Des liens forts tissés avec vos enfants devenus plus grands vous permettront de compter parfois sur eux pour prendre soin de leurs grands-parents : visite, courses, petits dépannages… Il ne s’agit pas de faire de faire de vos enfants ou de vos ados des aidants (une charge bien trop lourde pour des jeunes !), mais d’une forme de « renvoi d’ascenseur » … Là encore, la discussion est de mise avec vos enfants afin que ces rapports nouveaux ne soient pas considérés comme une corvée ou une obligation ; le plaisir de se voir doit dominer !

 

*Source : baromètre Domitys-IFS pour le salon des Seniors 2018