Les gestes de premiers secours animaliers peuvent sauver la vie de votre compagnon ! Les formations spécifiques pour animaux de compagnie se multiplient ; elles sont idéales pour savoir comment réagir sans paniquer. En attendant de vous y inscrire, savez-vous que faire en cas d’accident ?

 

Les accidents les plus fréquents

Avec un chien ou un chat, vous devez vous préparer aux situations d’urgence suivantes :

  • Hyperthermie/hypothermie : sa température rectale monte au-delà de 39° ou chute en dessous de 38°. La situation doit être prise au sérieux si l’animal est très jeune ou à l’inverse, très senior.
  • L’étouffement : La plupart du temps, l’animal va tousser puis expulser de lui-même le corps étranger. Si ce n’est pas le cas, il faudra aller le chercher vous-même dans sa gueule ou pratiquer une manœuvre de Heimlich.
  • Les problèmes cardio-respiratoires : fréquents à la suite d’un choc, ils doivent être traités en urgence absolue. Si votre animal est équipé d’un traceur GPS avec suivi en temps réel comme Weenect Pets, un arrêt des déplacements doit vous alerter.
  • L’ingestion de produits toxiques : il faut faire vomir votre compagnon.

 

Les premiers secours

Une trousse à pharmacie bien garnie est essentielle pour parer les accidents ; que doit-elle contenir ?

  • Des bandes et pansements spécifiques de toutes tailles, des compresses et des lingettes antiseptiques vétérinaires ;
  • Une muselière pour empêcher votre chien de mordre
  • Une taie d’oreiller pour maîtriser votre chat en douceur
  • Un thermomètre rectal et de la vaseline
  • Des ciseaux et une pince à épiler
  • Une solution de peroxyde d’hydrogène dosé à 3% maximum, pour faire vomir vos animaux
  • Une couverture de survie et des serviettes
  • Des gants jetables
  • Un numéro de vétérinaire d’urgence et/ou de clinique

 

Gros plan sur : la manœuvre de Heimlich

Votre animal s’étouffe ; réagissez ! Efficace sur les humains, la manœuvre de Heimlich s’applique aussi aux animaux.

  • Chien : placez-vous derrière lui, debout ou accroupi selon la taille de l’animal. Passez un bras autour de son abdomen (3 ou 4 doigts de la main s’il s’agit d’un petit chien) et exercez 5 pressions brèves mais fortes. Répétez jusqu’à ce qu’il recrache l’objet.
  • Chat : Placez une main sur son dos pour le maintenir fermement et l’autre main sur l’abdomen, à la base de la cage thoracique. Procédez à des séries de 4 pressions dirigées vers l’intérieur et le haut. Vous pouvez aider votre chat en lui soufflant 2 fois dans le nez entre chaque série de pressions.

 

 Gros plan sur : la prise de pouls

Parfois, après un choc ou une chute, aucune lésion n’est visible sur votre animal. Toutefois, il peut être blessé et/ou en état de choc. Prendre son pouls est une bonne façon de juger de son état général : couchez votre animal sur le côté. Avec l’index et le majeur, cherchez les pulsations sur la face interne de la cuisse, au niveau de l’aine. Comptez le nombre de battements sur une période de 20 secondes puis multipliez le chiffre par 3 pour avoir le nombre de pulsations/minute. La moyenne pour un chat se situe à 160/180 bpm ; pour un chien, elle varie de 60 (pour un grand animal) à 160 bpm pour une petit race.

 

Tenez-vous prêt à venir en aide à votre animal en cas de difficulté ou d’accident : prenez contact avec un organisme de formation aux gestes qui sauvent. Votre vétérinaire peut aussi vous apprendre quelques manœuvres simples qui peuvent lui sauver la vie. Pensez-y !