On parle énormément de Sigfox et Lora comme l’avenir des objets connectés. Ces réseaux « basse fréquence » ont l’avantage de consommer très peu de batterie par rapport à un réseau téléphonique 2G classique, avec une grille tarifaire tout à fait compétitive. Mais sont-ils vraiment adaptés à toutes les situations ?

On vous donne 4 raisons qui vous feront préférer les traceurs GPS fonctionnant en 2G.

NB : Parmi ces acteurs on peut notamment citer Ticatag et Seekios (qui vient de faire faillite) pour Sigfox et Roadie pour Lora.

Ne bouge pas, j’arrive

Quand on souhaite retrouver une personne perdue il faut prendre en compte qu’elle risque de continuer à se déplacer avant que vous ne la retrouviez. Sans une position actualisée régulièrement cela rend la démarche chaotique, voire impossible.

limites technologie Lora Sigfox

Lora et Sigfox ne sont pas adaptés à ce défi. Premièrement car ils exploitent des fréquences ouvertes (tout le monde peut se connecter ce qui encombre le réseau) dont la bande passante est fortement limitée par objet. En français cela veut dire que le nombre maximum de positions remontées par heure n’est pas suffisant.

Ensuite car leur très faible débit entraine un retard important entre le relevé d’une position et son affichage effectif sur votre téléphone (pour Roadie nous avons constaté un retard d’affichage de 1 à 2 minutes).

décalage émission réception position GPS

Prenons donc le cas d’un enfant équipé du traceur Lora Roadie (que nous avons pu tester) : vous le perdez alors que le traceur vient d’envoyer sa position ; il lui faudra 3 minutes avant de pouvoir envoyer une nouvelle position, puis à minima une autre minute pour effectivement la voir s’afficher sur votre écran. Trois questions se posent alors : 1/ Quelle distance un enfant peut-il parcourir en 4 minutes ? 2/ Que peut-il se passer en 4 minutes ? 3/ Que ferez-vous d’une position déjà vieille d’une minute ?

Il est disparu du radar

Le faible débit des réseaux Sigfox et Lora et le temps de transmission des positions qu’il entraîne implique que les messages peuvent se perdre en cas de mobilité.

perte de connexion Lora Sigfox

Toujours lors de notre test du traceur Roadie, nous avons obtenu des trous importants de suivi GPS pendant des trajets en voiture. Trous qui s’expliquent par ce problème de mobilité. Sachant que le but premier d’un traceur pour personne est de suivre ses déplacements cela nous paraît rédhibitoire.

Allo ? Allo ? Il y a quelqu’un au bout du fil ?

Quand on interroge les parents d’enfants ou les proches de personnes âgées, tous répondent que la possibilité de parler en cas de problème est un élément primordial d’un dispositif de géolocalisation. Or le réseau 2G est le seul dont le débit est suffisant pour porter de la voix et donc proposer une fonctionnalité de téléphone d’urgence.

2G et téléphone

Ainsi si votre proche tombe et vous envoie une alerte, ou que vous constatez une position anormale, vous n’aurez la possibilité de l’appeler pour le rassurer ou vérifier la situation d’urgence qu’avec un dispositif connecté par 2G, pas avec Sigfox et Lora.

Quoi ma taille, qu’est-ce qu’elle a ma taille ?

Ces technologies étant encore très jeunes ses composants électroniques ne sont pas encore suffisamment miniaturisés, ils prennent donc de la place. Il est donc encore compliqué d’obtenir une petite taille de traceur. C’est embêtant pour les enfants et les personnes âgées, non-adapté pour les chiens et carrément bloquant pour les chats.

Un jour j’irai à New-York avec toi

Le dernier élément à prendre en considération est le « roaming » (capacité pour un traceur de fonctionner dans plusieurs pays). Sigfox déployant ses propres antennes il répond positivement à ce besoin même si le nombre de pays couverts est pour le moment très limité. Pas Lora qui nécessite des accords lourds et compliqués d’un pays à un autre, avec des paramètres techniques pas toujours identiques.

roaming Lora Sigfox

L’avantage du réseau 2G – qui fonctionne dans tous les pays – est de pouvoir prendre soin de son proche même quand il se trouve à l’étranger, qu’on soit avec lui ou non. On pense notamment aux voyages scolaires pour les enfants.

 

Ces 4 raisons expliquent, qu’à nos yeux, seul le réseau 2G répond aux besoins spécifiques de la géolocalisation de personnes ou d’animaux. Les réseaux basse fréquence ne sont pas dénués d’intérêts mais nous semblent plus adaptés au suivi d’objets dont le déplacement n’est pas permanent ; une très bonne alternative aux trackers Bluetooth comme Wistiki (dont la portée et le principe de « GPS communautaire » sont vraiment trop limités).

 

Auteur : Weenect

Weenect, leader de la géolocalisation familiale, propose une gamme de traceurs GPS pour les différents membres de la famille : les enfants, les seniors, les chiens et chats. Ce blog a vocation à aider les familles dans leur vie quotidienne.