Valides ou non, les seniors sont avec les enfants la population la plus touchée par les accidents de la vie courante. Que faire si un proche âgé est en détresse et comment lui porter secours ?

Seniors : les accidents les plus fréquents

Les personnes âgées, ont tendance à craindre les agressions venues de l’extérieur ; pourtant, elles sont beaucoup plus exposées aux accidents de la vie courante qui surviennent dans le cadre du quotidien.
La chute est l’accident le plus fréquent chez les plus de 65 ans. Les causes en sont multiples :
logement peu adapté (escaliers, sols glissants), troubles de l’équilibre liés à un problème auditif ou à une prise de médicament, malaise… A l’arrivée : fractures et traumatismes entrainant hospitalisation, et, parfois, perte d’autonomie.
Les intoxications médicamenteuses font elles aussi partie des accidents les plus fréquents.

Senior : apporter les premiers secours

Alerté.e par son silence ou encore l’activation du bouton de sa balise GPS Weenect Silver, vous êtes la première personne présente chez la personne âgée pour l’aider. Avant l’arrivée des secours, vous pouvez déjà procéder aux gestes suivants pour l’aider :

En cas de chute :

  • Si le senior est inconscient ou qu’il saigne, ne le touchez pas : prévenez
    immédiatement les secours.
  • S’il est conscient et se plaint de l’un des membres ou du dos, ne tentez pas de le
    redresser ou de le relever. Eventuellement, pincez la personne à divers endroits pour
    tester sa sensibilité.
  • Enfin, si le senior ne ressent pas de douleur mais n’arrive simplement pas à se relever
    seul, vous pouvez lui apporter votre aide. Attention : ne vous lancez pas si vous-
    même n’êtes pas au top physiquement ! Une personne quasi-inerte est très lourde,
    ne risquez pas une seconde chute…
  • Une technique pour se relever seul suite à une chute sans gravité : roulez sur le
    ventre en prenant appui au sol avec l’un de vos pieds. Rampez ensuite vers un
    meuble solide et pas trop haut (un siège par exemple). En vous appuyant sur vos
    avant-bras, repliez vos jambes de façon à vous retrouver sur les genoux, à quatre
    pattes. Prenez appui fermement avec vos mains sur le meuble et relevez-vous.
  • Même si aucune blessure n’est apparente ni aucune douleur ressentie, la personne
    devra toujours consulter un médecin suite à une chute. On n’est jamais trop
    prudent !

En cas d’intoxication médicamenteuse :

  • Il s’agit en règle générale d’une surdose accidentelle : le senior a oublié qu’il avait
    déjà pris ses médicaments. Certaines interactions médicamenteuses sont aussi
    possibles.
  • Si la personne est somnolente ou inconsciente, appelez les secours. En attendant
    leur intervention, placez-la en position latérale de sécurité : allongée sur le côté, tête
    en arrière et bouche ouverte dirigée vers le sol. Il s’agit d’éviter que d’éventuelles
    vomissures se retrouvent dans les bronches.
  • Si le senior est conscient mais agité, maintenez-le assis au calme. Ne donner surtout
    rien à manger ni à boire et ne tentez pas de le faire vomir, ce qui pourrait aggraver la
    situation en provoquant une fausse route.
  • Hormis le 15, vus pouvez également contacter le centre antipoison de votre région
    qui vous indiquera la marche à suivre.

Face à une personne âgée en détresse après une chute ou une intoxication, le meilleur réflexe reste de composer le 15 (SAMU), ou le 18 (pompiers). Les coordonnées des centres antipoison région par région sont disponibles sur http://www.centres-antipoison.net/ ce site ; faites confiance aux professionnels de l’urgence santé !