Qu’ils partagent le même toit ou bien qu’ils se rencontrent au hasard d’une balade, les chiens
utilisent le jeu tant comme moyen de communication que comme façon de se défouler. Que disent leurs jeux de leurs caractères et de leurs relations aux autres animaux ?

Le rôle du jeu entre chiens

Pour les chiots comme pour les enfants, jouer, c’est grandir ! Le jeu fait partie de l’éducation, et c’est bien plus qu’une distraction : jouer permet aux chiots d’intégrer des codes sociaux et d’apprendre à vivre ensemble. Chasser, lutter, reconnaître les amis des ennemis, comprendre la hiérarchie : dès ses premières semaines, le chiot assimile ces notions essentielles en jouant avec ses frères et sœurs. Plus tard, le jeu lui servira également de défouloir, ainsi que de tactique de séduction…

Jusqu’à l’âge de 3 mois environ, les chiots n’ont pas de rôles définis : parfois agresseurs, parfois
soumis, parfois chasseur, parfois chassés… Au-delà de cet âge, les personnalités se révèlent : le
dominant mènera la danse alors que les autres accepteront d’être sous sa coupe. Dans quelle
catégorie va se situer votre compagnon ?

Quels types de jeux entre chiens ?

En résumé, les chiens jouent entre eux à deux types de jeux : la lutte et la chasse.
La lutte est le premier jeu auquel les chiots s’initient. La bagarre, c’est le bonheur ! Observez les
petits chiens : ils se grimpent dessus, bondissent, cherchent à se surprendre, et se mordent parfois franchement ! Les couinements ne sont pas rares, pourtant, n’intervenez pas : c’est ainsi que les jeunes chiens apprennent que mordre et être mordu… ça fait mal !
La chasse, c’est la course-poursuite infernale : le jeu qui dépense par excellence ! Il s’agit plutôt d’un jeu de chiens adultes. « Proie » et « chasseur » se poursuivent et la partie de rigolade peut se finir en lutte.
Dans tous les cas, l’invitation à jouer est claire : comme quand votre animal veut vous faire
comprendre qu’il veut s’amuser, il va se tenir courbé vers l’avant avec l’arrière-train relevé. Durant le jeu, vous ne devez pas ressentir de tension : même s’ils semblent se battre, les animaux restent détendus et aucune blessure ne doit survenir.

Jeu entre chiens : les points de vigilance

Si le jeu apporte au chien des interactions sociales indispensables et lui permet de s’ouvrir à d’autres congénères, attention tout de même à ne pas laisser votre compagnon faire n’importe quoi. Son enthousiasme doit être canalisé !

– Si votre chien est particulièrement joueur, ou qu’il s’agit d’un chiot plein d’énergie, ne le
laissez pas solliciter un chien senior dont la patience sera moindre et les réactions
imprévisibles.
– Si le jeu entre un petit et un gros chien peut être enrichissant pour eux (et amusant à
observer !), il ne faut pas pourtant pas l’encourager, car la différence de gabarit pourrait
amener à des accidents…
– Enfin, si l’un des chiens fait clairement comprendre qu’il n’est pas intéressé (comportement
fuyant, désintérêt manifeste, attaque), intervenez !
Essentiel, le jeu est pratiqué par les chiens tout au long de leur vie et leur permet de se sociabiliser.

Si votre compagnon est particulièrement enthousiaste et que vous craignez qu’il ne se perde au cours d’une course-poursuite acharnée, équipez-le d’un traceur GPS Weenect Pets : à lui les parties de chasse endiablées avec les copains… et à vous l’esprit tranquille !