Il veut un téléphone, vous ne le souhaitez pas (encore) : c’est un combat que connaissent tous les parents de préados ! En attendant qu’il ait atteint l’âge sue vous jugerez adéquat, quels arguments lui opposer et quelles alternatives lui proposer ?

Pourquoi lui refuser un téléphone portable

Bien sûr, le mobile est un objet de désir pour tous les enfants ! Il permet à la fois une relative prise d’autonomie (gestion de ses appels et de sa vie sociale, possibilité d’être joignable qui donne un sentiment de sécurité) et des loisirs (jeux, réseaux sociaux). Mais bien souvent, les plus jeunes n’ont qu’une conscience très foules de ce qu’impliquent ces fonctionnalités, et en premier lieu, du prix ! Pour le convaincre, étudiez avec votre enfant les tarifs de vos propres abonnements téléphoniques et faites-lui prendre conscience de l’argent dépensé. Dites-lui bien qu’avec un abonnement à tout petit prix, il sera très loin d’avoir accès à tout ce qui lui fait envie…
Être autonome avec son téléphone signifie aussi savoir respecter un code de bonne conduite : éviter les comportements risqués en ligne (contacts avec des inconnus, harcèlement…) et dans la « vraie vie » : lever le nez de son écran dans la rue, ne pas utiliser le téléphone dans l’enceinte scolaire… Des habitudes que les plus grands ont souvent toutes les peines du monde à adopter ! posséder un téléphone suppose une certaine maturité.
Enfin, il y a le risque non négligeable de vol ou de casse : dommage de démarrer sa vie d’utilisateur de portable par une disparition plus ou moins évitable…

Les alternatives au téléphone portable

L’âge moyen d’acquisition du premier téléphone portable en France se situe autour de 11 ans, soit à l’entrée au collège. Auparavant, quelles alternatives proposer à un préado qui réclame un téléphone ?
– Les téléphones « vintage » : vous avez conservé vos vieux téléphones, de l’époque pas si lointaine où aller sur internet ne s’envisageait qu’à partir d’un ordinateur ? C’est peut-être le moment de leur donner une seconde vie ! Certains modèles particulièrement robustes ont traversé l’épreuve du temps et peuvent toujours être utilisés. Attention cependant : les standards de connexion téléphonique ayant changé, les communications peuvent être un peu chaotiques. Et, surtout, votre progéniture risque fort de trouver ces appareils ringards. Pensez donc : ils ne servent qu’à… Téléphoner !
– Les téléphones, smartphones et objets connectés pour enfants : spécialement dédiés aux plus jeunes, ces appareils permettent de restreindre le nombre de correspondants pour les appels téléphoniques, limitent ou empêchent l’accès à internet et offrent parfois des solutions pour les situations d’urgence (n° ou bouton d’appel). Ce sont des alternatives intéressantes mais souvent fragiles : les écrans supposent des risques de chocs et de casse.-
– Dernière solution : le traceur GPS : c’est la seule option qui permette à l’enfant d’être joint et de joindre ses proches en cas de problème, tout en limitant le nombre de correspondants, d’éviter le surf sur internet, qui offre la géolocalisation et un bouton d’urgence. Bref, l’équipement solide qui fournit l’essentiel sans le superflu, en attendant l’âge du premier smartphone !

L’âge moyen en France du premier téléphone est 11 ans. Click To Tweet

 

Auteur : Weenect

Weenect, leader de la géolocalisation familiale, propose une gamme de traceurs GPS pour les différents membres de la famille : les enfants, les seniors, les chiens et chats. Ce blog a vocation à aider les familles dans leur vie quotidienne.