Tout petit, tout mignon…Tout terrible ! Vous venez d’adopter un chiot et les premières journées seul à la maison se passent plutôt mal… Comment apprendre à votre chiot à rester tranquille sans vous?

Pourquoi votre chiot ravage-t-il tout à la maison ?

Un seul motif : l’anxiété ! Votre chiot a été probablement adopté entre 2 et 3 mois, c’est-à-dire un peu trop tôt pour que sa mère ait parfait son éducation ; avant trois mois, il est donc encore très dépendant d’elle et lorsqu’il arrive chez vous, outre la désorientation des premiers jours, il va immédiatement s’attacher à la personne la plus présente auprès de lui : vous ! C’est d’autant plus le cas si vous vivez seul(s) ou si l’adoption a eu lieu au moment des vacances, quand vous étiez très disponible pour lui.

Alors, quand vous vous absentez pour aller travailler, c’est le drame ! L’angoisse de votre petit chien se manifeste d’abord par des pleurs, diurnes ou nocturnes ; s’il a commencé à apprendre la propreté, il peut aussi tout oublier ! Enfin, objets, meubles et vêtements rongés indiquent une séparation mal vécue.

Comment habituer votre chiot à la solitude

Cela va vous demander du sang-froid, car il n’est pas toujours facile de ne pas craquer face à bébé chien qui pleure et vous regarde de ses grands yeux ! Mais seule la fermeté paiera : vous devez absolument l’habituer à être sans vous dès son arrivée dans votre famille.
– Installez son panier dans un endroit d’où il ne peut pas vous observer sans cesse. Attention : il ne s’agit pas de l’isoler complètement, mais d’étudier l’emplacement de façon à ce qu’il ne vous ait pas sans arrêt sous les yeux !
– Si votre chiot veut vous suivre partout, refusez et renvoyez-le vers son panier. Ne répondez pas systématiquement à ses demandes d’attention.
– De la même façon, renvoyez-le vers son panier lorsqu’il vous fait la fête à votre retour, le soir : ignorez-le 30 minutes, puis appelez-le et câlinez-le : vous l’habituez ainsi à prendre l’initiative des contacts, et non l’inverse.
– Au moment de votre départ, le matin, cessez de vous occuper de lui 30 min avant votre départ ; évitez surtout les flots de paroles et de caresses avant de refermer la porte. C’est en réalité, pour votre petit chien, beaucoup plus anxiogène qu’un comportement indifférent.
– Si des souillures ou des destructions ont eu lieu en votre absence, ne lui « aboyez » pas dessus dès votre retour : le chiot ne comprendrait pas.

Dans combien de temps mon chiot sera-t-il autonome ?

Armez-vous de patience, mais rassurez-vous tout de même : le chien est un animal attaché aux rituels, il va rapidement trouver ses marques et ses nouveaux réflexes. Quand ils grandissent auprès de leur mère, les chiots sont amenés peu à peu à l’autonomie par une mise à distance volontaire et progressive. Ils deviennent indépendants vers 5 à 6 mois et peuvent alors s’éloigner de la « meute » (la chienne et ses autres chiots) et dormir seuls, entre autres. Si vous parvenez à mener l’éducation de votre chiot à la solitude de la même manière, vous devriez rencontrer les mêmes résultats dans le même laps de temps.
Pour lui laisser plus d’autonomie dès son plus jeune âge, tout en restant rassuré, pensez à Weenect Pets, traceur GPS pour chien qui vous permettra de savoir à tout moment où se situe votre chiot et d’être alerté en cas d’éloignement.
Apprendre à votre chiot à rester seul est une tâche qui peut vous paraître ardue : difficile de ne pas craquer face à ses pleurs et ses demandes de câlins ! Pourtant, vous ne faites pas preuve de sévérité avec lui : vous l’aidez au contraire à devenir un animal bien dans sa peau et paré pour passer de longues années à vos côtés.

Avant l’âge de 3 mois, un chiot est encore très dépendant. Click To Tweet

 

Auteur : Weenect

Weenect, leader de la géolocalisation familiale, propose une gamme de traceurs GPS pour les différents membres de la famille : les enfants, les seniors, les chiens et chats. Ce blog a vocation à aider les familles dans leur vie quotidienne.