Les vacances battent leur plein mais déjà, vous êtes préoccupé par la rentrée : cette année, votre enfant va devoir effectuer le trajet maison-école seul. Comment anticiper cette grande nouveauté ?

L’âge du premier trajet seul

En la matière, rien n’est figé ! A notre époque, il est difficile de « lâcher la bride » à nos enfants : trop de dangers perçus, réels ou supposés. Il est donc très rare de voir des écoliers seuls dans les rues avant l’âge de 8 ans minimum. Mais ce n’est uniquement lié à la peur de l’environnement : il est scientifiquement prouvé qu’avant l’âge de 8 ans au minimum, l’enfant n’est pas apte physiquement à gérer toutes les informations de la rue. Circulation, voitures sortant de garages, visibilité, son champ de vision n’est pas assez large.
Mais la capacité à faire un trajet seul, sans votre supervision, dépend aussi d’autres critères : la maturité de votre enfant tout d’abord, mais aussi son envie d’autonomie. S’il rechigne à l’idée d’aller à l’école non accompagné, ne le forcez pas. Cela viendra !
Enfin, n’oubliez pas que nombre d’écoles primaires n’autorisent pas les trajets non accompagnés pour les enfants en deçà d’un certain âge et d’une certaine classe.

Son premier trajet seul : se lancer

Les vacances, c’est le moment idéal pour tester la capacité de votre enfant à se rendre seul à l’école. Bien entendu, le trajet est déjà connu de lui depuis plusieurs années ; interrogez-le sur les dangers potentiels qui le jalonne. Se rappelle-t-il de l’emplacement des sorties de garages ? Parle-t-il toujours spontanément des bons réflexes que vous lui avez inculqués (regarder à gauche et à droite avant de traverser, ne pas marcher au bord du trottoir) ? A-t-il la notion du temps que dure le trajet ? Vous pouvez également passer aux travaux pratiques en lui laissant 5 bonnes minutes d’avance, histoire de vérifier vous-même son attitude dans la rue.

Le test n’est pas concluant : que faire ?

Ne pas insister ! Si votre enfant entre 8 et 11 ans se montre trop tête-en-l’air ou imprudent, continuez de l’accompagner tout en revoyant avec lui les bases de la sécurité piétonne. Proposez-lui, à la rentrée, de l’accompagner tout d’abord sur l’ensemble du trajet, puis de réduire votre présence à ses côtés progressivement : vous le laisserez aux deux tiers du parcours, à la moitié, au premier tiers… Ce système peut s’étaler sur plusieurs mois et vous tranquilliser tous les deux !
En revanche, si votre enfant approche des 11 ans et de l’entrée au collège, il devient important qu’il gagne en autonomie. En effet, une enquête de la Sécurité Routière datée de septembre 2011 faisait état d’un pic d’accident à cet âge. En cause : l’habitude de les emmener avec vous jusqu’à la fin du primaire, qui n’encourage pas l’enfant à prendre conscience des dangers de la route… Et confiance en lui ! Dans ce cas, utilisez la technique du trajet partiellement accompagné mais en accéléré, ou encore organisez son parcours afin qu’il soit avec des camarades ; il devrait très vite devenir autonome…
Dans tous les cas, les premiers tests de trajets maison-école seul seront plus sécurisant pour lui et pour vous avec une balise GPS Weenect Kids : vous savez toujours où il se trouve, et il peut vous joindre en cas de problème. Léger et discret, c’est une alternative au téléphone portable…Qu’il ne tardera pas à vous réclamer !

Profitez des vacances pour tester ses capacités à gérer ses trajets seul. Click To Tweet

 

Auteur : Weenect

Weenect, leader de la géolocalisation familiale, propose une gamme de traceurs GPS pour les différents membres de la famille : les enfants, les seniors, les chiens et chats. Ce blog a vocation à aider les familles dans leur vie quotidienne.