Le bouton d’appel relié à une plateforme d’assistance est la forme la plus commune de téléassistance pour les seniors. Pourtant, ce système bien rôdé a de nombreuses failles et n’est pas forcément la garantie d’un maintien à domicile serein.

La téléassistance : un système défaillant

Environ 500 000 personnes âgées de plus de 65 ans étaient équipées d’un système de téléassistance en 2014* : c’est assez peu comparé aux presque 12 millions de français compris dans cette tranche d’âge ! Il s’agit, pour la plupart, d’une téléassistance classique : un bracelet ou un médaillon comportant un bouton d’appel d’urgence, à actionner en cas de problème pour une mise en relation immédiate avec une plateforme. Mais dans de très nombreux cas, il est avéré que la personne âgée en situation de détresse (chute, malaise…) ne portait pas son équipement…
En effet, nombreux sont les seniors à retirer bracelet ou médaillon pour de nombreuses tâches du quotidien, pour des questions de confort ou la crainte d’abîmer l’appareil : pendant le bricolage, le jardinage, la toilette…Soit les situations parmi les plus accidentogènes ! Par ailleurs, nombre de personnes âgées considère ces équipements, plutôt voyants pour la plupart, comme stigmatisants et refusent de les porter en public ou en dehors de la maison… Enfin, il n’est pas rare qu’en cas de chute ou de malaise, qu’il soit porté ou non, le bouton soit difficile à atteindre pour le senior. Bref, un système encore perfectible !

La téléassistance : Un service pas toujours à la hauteur

Le bouton d’appel met la personne âgée en relation avec un opérateur de la plateforme de téléassistance ; celui-ci a la charge d’évaluer la gravité de la situation (appel de confort ou appel d’urgence ?), et, en fonction de celle-ci, de contacter au plus vite l’aidant désigné afin que celui-ci se déplace auprès du senior. Un système en apparence bien rôdé, mais une étude réalisée en 2014 par l’Institut National de la Consommation et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie révèle qu’en réalité, l’efficacité de l’assistance apportée n’est pas toujours optimale.
Si le temps de réponse des opérateurs est en moyenne de moins de trois minutes, ce qui est correct, la mesure de la gravité de la situation n’est pas toujours suffisante. Quand la personne âgée appelle seulement pour être rassurée, l’étude montre que les réponses apportées sont utiles et efficaces ; mais lorsqu’il s’agit d’une situation grave, l’opérateur ne pose pas suffisamment de questions pertinentes pour recueillir le maximum d’informations, et cesse la communication avant l’arrivée de l’aidant auprès de la personne âgée. Par ailleurs, les aidants ont signalé au cours de l’étude que les opérateurs ne leur donnaient pas suffisamment d’informations sur la gravité de la situation signalée ! Enfin, aucun « service après-vente » n’est assuré : après l’appel d’urgence et le signalement auprès de l’aidant, la plateforme ne rappelle presque jamais pour connaître les suites.

L’étude de l’INC a également mis en évidence des problèmes d’ordre juridique (protection des données personnelles, assurances) concernant la plupart des contrats de téléassistance.

Téléassistance ou Weenect Silver ?

La téléassistance classique peut néanmoins vous apporter une tranquillité d’esprit. Mais pour contrer certains de ses défauts, opter pour un système de traceur GPS comme Weenect Silver est la solution !
– Le boîtier léger se glisse discrètement dans une poche et reste actif sans limitation de distance. Inutile de le porter au poignet ou autour du cou !
– Le système est tout aussi simple que les bracelets et médaillons classiques : un seul gros bouton permet de donner l’alerte.
– Un problème ? Le senior appuie sur le bouton « SOS » et c’est immédiatement un proche qui est prévenu sur son téléphone : réception des coordonnées GPS et appel. Au bout du fil, c’est une voix connue et rassurante, et pas une plateforme téléphonique sans âme. Rassurant !
– Vous pouvez configurer à votre guise la « communauté » de la personne âgée : vous vous partagez ainsi à plusieurs la réception des alertes et la gestion des situations d’urgence. Famille, amis, voisins : c’est toute sa « tribu » qui prend soin de lui/elle !
– Enfin, une économie réelle par rapport aux contrats de téléassistance classique : ici, pas de plateforme ni d’opérateur, c’est directement vous, aidant, qui intervenez. La téléassistance 3.0 par Weenect démarre à partir de 3,50€/mois seulement !
Le maintien à domicile, c’est bien ; mais le maintien du lien social et familial, c’est encore mieux ! La solution Weenect (couplée ou non avec un service de téléassistance classique) vous permet de garder l’esprit tranquille, tout en veillant personnellement sur le bien-être de la personne âgée. Un gage de tranquillité pour vous et de confort pour elle.

500 000 personnes âgées de lus de 65 ans étaient équipées d’un système de téléassistance en 2014. Click To Tweet

 

Auteur : Weenect

Weenect, leader de la géolocalisation familiale, propose une gamme de traceurs GPS pour les différents membres de la famille : les enfants, les seniors, les chiens et chats. Ce blog a vocation à aider les familles dans leur vie quotidienne.