Question de race ou de comportement ? La fugue concerne chaque année des milliers de propriétaires de chiens : il prend la fuite subitement et ne revient pas… Y a-t-il des races plus « fugueuses » que d’autres ?

Les raisons de la fugue

Elles peuvent être nombreuses ; apprenez à contourner certaines situations pour éviter des moments difficiles.
– La perte de repères : c’est l’une des causes les plus fréquentes de fugue. Un déménagement mal anticipé ou mal vécu par l’animal, qu’il soit permanent (vous changez définitivement de domicile) ou temporaire (une location de vacances par exemple), et celui-ci cherche à tout prix à retrouver son ancien environnement.
– La peur : effrayé par un bruit (source n°1 de nuisance pour nos amis les chiens), votre compagnon va avoir le réflexe de fuir le plus loin possible de la source de sa terreur, surtout s’il en a la possibilité : porte ouverte, jardin non clôturé…
– L’ennui : privé d’activité suffisante, un peu délaissé par ses maîtres, seul durant de longues périodes, le chien s’enfuit pour tenter de trouver distraction et/ou de nouveaux compagnons de jeu.
– L’éducation : votre chien n’a jamais appris l’interdiction (de sortir, de respecter certaines limites de son environnement) ou, à l’inverse, vous avez été trop strict avec lui et l’avez tenu enfermé trop souvent : à la moindre occasion, votre animal va en profiter pour fuir.

Y a-t-il des races plus concernées que d’autres ?

On estime en général que la cause de la fugue n’a pas de rapport direct avec la race, mais on constate toutefois que certaines sont surreprésentées dans les statistiques de disparition :
– Beagle, braques, épagneuls, saint-Hubert, fox-terriers, griffons, setters : leur point commun ? Ce sont des chiens de chasse ! Ils sont robustes, à l’aise dans la nature et capables de couvrir de très grandes distances. Fait aussi partie de cet ensemble le très recherché et très à la mode shiba-inu.
– Husky, chiens-loups (de Sarloos, tchèque, etc.), malamutes, akita…Ces chiens de garde, de travail ou de traineau sont par nature ultra-indépendants et farouches. Ils n’ont pas peur de s’aventurer dans l’inconnu.
– Labradors, cocker, bergers allemands, jack russell : peu de points communs en revanche entre ces différentes races, si ce n’est leur très grande popularité ! Par conséquent, rien d’étonnant à ce qu’ils fassent partie des chiens les plus fugueurs…
Tweet : Les chiens de chasse, les chiens de garde et les races de chiens populaires sont plus concernées par les autres par la fugue.

Que faire en cas de fugue ?

Mettez en œuvre les mécanismes habituels en cas de perte d’animal : affichettes, tour du quartier, signalement aux voisins, commerçants, police, vétérinaire, ainsi qu’auprès du fichier national Icad. Si votre chien revient, inutile de le punir ! Analysez d’abord les raisons possibles de sa fuite et corrigez-les : donnez-lui plus d’activités, placez-le en présence d’autres chiens, accordez-lui plus de temps, évitez les tentations que constituent les portails ouverts, par exemple. Si ce comportement se reproduit, envisagez une rééducation auprès d’un éducateur canin : rappel au pied, intégration des interdits et des limites… Cela ne pourra être que bénéfique !
Et bien entendu, pour éviter le désarroi d’une fugue qui s’éternise, équipez votre chien d’un traceur GPS spécialement conçu pour lui : le dispositif Weenect Pets vous permet de garder un œil sur ses déplacements et de le retrouver plus rapidement en cas de fugue !

Tweet : La perte des repères, la peur, l’ennui ... sont des raisons courantes de fugue chez le chien. Click To Tweet

 

Auteur : Weenect

Weenect, leader de la géolocalisation familiale, propose une gamme de traceurs GPS pour les différents membres de la famille : les enfants, les seniors, les chiens et chats. Ce blog a vocation à aider les familles dans leur vie quotidienne.